DANSES URBAINES : ELEKTRIK

Par la Cie Blanca Li

L’électro est la danse d’une génération. Inventée dans les années 2000 en région parisienne, elle n’a depuis eu de cesse d’évoluer, d’affûter et d’enrichir sa gestuelle.
Caractérisée par ses mouvements de bras décoiffants, la danse électro se vit par décharges, entre explosivité et précision. En 2018, Blanca Li se joue des perceptions sonores et visuelles et invite à redécouvrir cette danse au gré de musiques électros aux influences baroques et industrielles.
L’œil du spectateur se laisse volontiers transporter dans l’univers graphique de ces artistes complets, créant des illusions d’optique de leurs jeux de bras kaléidoscopiques, sublimées dans une chorégraphie aérienne et lumineuse signée par une des grands maîtres de la danse urbaine. Les mouvements épileptiques laissent alors place à une poésie digne d’un ballet classique.
Après Elektrokif présenté à La Passerelle, voici Elektrik, un cocktail survolté, drôle, lyrique, exubérant et coloré.

Tarif 20€ – Ouverture des locations : 23 mars

Samedi 27 avril à 20h30
au centre culturel La Passerelle, salle Jean-Cocteau,
57 boulevard de Lamballe à Fleury-les-Aubrais.
 Infos/réservations au 02.38.83.09.51. 

Cet article vous a plu ? Partagez le :